Un vignoble, une histoire

Dans la famille Guégniard, on est vigneron de mère en fils ou de père en fille depuis huit générations…

Le Domaine de la Bergerie a été acheté à la Bougie en 1961 par Marie-Scolastique, grand-mère d’Yves, femme au caractère bien trempé qui menait son domaine seule depuis l’âge de 37 ans. Cette acquisition vient alors s’ajouter au patrimoine viticole familial. En 1964, Marie-Scolastique transmet le Domaine à sa fille Marie-Agnès. Commence dès lors une longue remise en état du vignoble. En 1979, Yves rejoint ses parents sur l’exploitation familiale. Il est la septième génération de vignerons. Depuis, Yves et Marie-Annick son épouse, ont fait l’acquisition de grands terroirs (Savennières, Quarts de Chaume Grand Cru, Coteaux du Layon 1er Cru Chaume). Ils se consacrent au travail de leurs vignes et à la qualité de leur vin.

L’histoire continue…

Formée à la restauration et à la sommellerie, Anne, fille ainée d’Yves et de marie-Annick travaille dans ce secteur quelques années en France et à l’étranger. Sept ans de pérégrination qui lui ont ouvert le palais et l’horizon œnologique. En 2007, elle décide de regagner les terres angevines et le domaine familial. Vigneron dans l’âme et pour toujours, Yves s’emploie, comme l’ont fait ses aïeux à transmettre à sa fille son savoir-faire et son expérience du métier. Anne, quant à elle, apporte des nouvelles remises en questions, un autre regard sur le travail de la vigne et du vin. En 2010, Anne s’associe avec ses parents. Ainsi, la tradition familiale perdure, la huitième génération est installée.

De la Terre à la Vigne, de la Vigne au Vin, du Vin à la Table

La même année, David, mari d’Anne, ouvre son restaurant « La Table de la Bergerie », au cœur du vignoble.